Filtre

Le lundi 5 janvier 2015

François Cheng - poème à Kim En Joong

La rencontre de l'académicien et de l'artiste eut lieu à la fin d'année 2008. Première rencontre pour la genèse du livre " Vraie lumière née de vraie nuit " : 8 lithographies de Kim  En Joong accompagnent 24 poèmes de François Cheng.

Depuis, une amitié lient ces deux " artistes ", qui ont suivit la même route. L'héritage de l'Orient et les difficultés du passage à l'Occident.

Pour le catalogue de l'exposition " Lumière " à la Galerie Chave à Vence, Francois Cheng lui dédit ce poème.

A Kim en Joong

Ce trait de feu
             qui soudain déchire l’espace,

En savoir plus...

Le mardi 1 avril 2014

Hommages et Témoignages - Nicolas Jean Sed

Kim En Joong et le Père Albert Patfoort

Au Frère Pierre,
Témoin prophétique de la fraternité intergénérationnelle,
Du Levant au Couchant,
En religieux et respectueux hommage.

Des repas sont mémorables.

François Bassalert et son père, les patrons du Thoumieux près du Couvent Saint-Dominique, les éditions du Cerf, ont dressé une table au premier étage du restaurant, au calme et à l'abri des regards. François, un homme cordial, joyeux et entreprenant, quelques mois plus tard, partait subitement à huit heures un matin de novembre. Il mourait à l'âge de vingt-neuf ans, laissant son fils et son épouse, ses parents et ses proches. Son sourire enjoué et sa gentillesse ne me quittent plus. Le souvenir des éditions du Cerf, du couvent Saint-Dominique, et Le Thoumieux, ont de grandes heures communes.

A table, Monsieur François Cheng et son épouse devisent avec le Père Kim En Joong sur la civilisation et la culture en Asie, sur le confucianisme et le bouddhisme coréen, sur l'Occident et le christianisme. Ils ne devisent pas seulement, ils se confient. Entre autres sujets, de l'Orient à l'Occident, ils parlent de la souffrance du Juste, et de la transcendance. Ils échangent aussi sur les souffrances terribles et la cruauté au XX° siècle. Sans manquer à la discrétion, l'un et l'autre

En savoir plus...

Le mardi 1 avril 2014

Hommages et Témoignages - Cardinal Philippe Babarin

« Ai-je déjà vu une amitié aussi fervente que celle qui a lié le Père Kim à son vénérable aîné, le Père Albert Patfoort ? L’artiste dont l’œuvre est jaillissement de lumière et de couleur et l’éminent professeur de théologie cherchant la Vérité pour la contempler ?

A la fin de sa vie, alors qu’il était très faible, on avait installé le Père Patfoort dans une maison de retraite médicalisée, et le Père Kim venait le voir, chaque jour, avec une affectueuse fidélité.

En savoir plus...

Le mardi 1 avril 2014

Hommages et Témoignages - Cardinal Godfried Danneels

Comme s'il voyait l'invisible...

Ce n'est que tardivement que le Père Albert est entré dans ma vie. Il avait déjà l'âge des patriarches. Et je ne l'ai rencontré que quelques rares fois au cours des dernières années de son existence. C'est le Père Kim - son fils spirituel - qui me l'a fait connaître ; il m'a souvent et longuement parlé de lui avec vénération et enthousiasme. Je rends grâce à Dieu de m'avoir accordé le privilège de connaître le Père Albert.

Malgré les rares occasions où je l'ai rencontré, le contact avec lui m'a apporté grande joie et reconnaissance.

En savoir plus...

Le mardi 1 avril 2014

Hommages et Témoignages - Monseigneur Pierre Raffin

Funérailles du frère Albert Patfroot (1912-2013)

Notre frère Albert Patfroot a accompli son long pèlerinage terrestre le 5 juin dernier, en la mémoire de Saint Boniface, au couvent des Soeurs Dominicaines d'Ambert qui l'ont entouré de leur prévenance fraternelle au terme de sa vie et lui ont permis de mourir en terre dominicaine. Rien ne prédestinait ce fils des Flandres à terminer sa vie en Auvergne : nous ne choisissons ni l'origine ni le terme de notre vie.

Les Moëres (Nord), Amiens, Le Saulchoir de Kain, le Saulchoir d'Etiolles, l'Angelicum de Rome, le couvent de Dijon, le couvent de l'Annonciation à Paris,Ambert, telles sont les étapes de la longue vie dominicaine de notre frère.

En savoir plus...

Le mardi 1 avril 2014

Hommages et Témoignages - Józef Michalik

Révérend Père Prieur, Mes révérends Pères,

Ayant appris la mort du Père Albert Patfoort, je désire exprimer toute ma sympathie à son Prieur ainsi qu'aux Frères de la communauté à laquelle il appartenait et vous dire ma prière fraternelle pour son repos éternel.

Je dois beaucoup au Père Albert en tant que Professeur, et me souviens de lui comme d'un remarquable théologien ainsi que d'un fidèle fils de l'Eglise. C'est avec reconnaissance que j'ai célébré la messe à son intention.

En savoir plus...

Le mardi 1 avril 2014

Hommages et Témoignages - Dominique Lebrun

Père Albert Patfoort, o.p.

Le Père Albert Patfoort enseignait la théologie dogmatique lorsque j'étais étudiant à l'université pontificale Saint Thomas d'Aquin à Rome (1978-1985). Je crois pouvoir dire, au nom des français qui fréquentaient alors cette université dominicaine, qu'il nous impressionnait tous.

Très vite, malgré son évidente modestie, nous sentions que nous avions la chance de fréquenter un esprit particulièrement fin. Certes, son accent français facilitait la compréhension des cours donnés en italien. En fait, le Père Albert Patfoort, rendait accessible la théologie de Saint Thomas d'Aquin, tout en la prolongeant. Dans le cours fondamental sur la Trinité, il s'appuyait essentiellement sur la cohérente pensée de Saint Thomas d'Aquin, s'attachant à en souligner les sources

En savoir plus...

Le mardi 1 avril 2014

Hommages et Témoignages - Agnès et Michel Bastit

A la Toussaint 1993, peu après notre arrivée à Dijon, nous avons rencontré le Père Albert, dont nous connaissions le nom et la pensée par ses travaux. En peu de temps, il est devenu un ami de mon père le philosophe Jerzy Kalinowski (lui-même proche ami de Karol Wojtyla), de mon mari, lui aussi philosophe et de moi-même ainsi que mon confesseur. Ses admonestations en confession, tout imprégnées d'ardeur paulinienne, avaient un caractère lumineux, pénétré de la charité propre au Christ et la diffusant. Il aimait particulièrement à citer Ga-lates 5,13 : « par la charité, faites-vous les esclaves les uns des autres ».

Nous étions mariés depuis presque dix ans sans avoir d'enfants, mais n'en étions pas très préoccupés, car nous étions absorbés par notre vie intellectuelle. Le Père Albert, avec une calme insistance, attira notre attention sur ce point. Un examen médical sérieux suffit à résoudre le problème qui faisait obstacle à ma fécondité et, dès la fin du traitement, je me trouvai enceinte d'Elisabeth, qui naquit en février 1996, suivie de son frère Yves (trisomique) en décembre 1997. C'est tout naturellement que nous avons demandé au Père Albert de baptiser Elisabeth, puisqu'il l'avait, en quelque sorte, appelée à l'être. Le Père Albert, déjà à Paris depuis plus de deux ans, revint à Dijon pour la première communion d'Elisabeth en 2004 et au préalable lui adressa cette lettre que nous sommes heureux de communiquer car elle rayonne la vérité du mot « communion ».

Agnès et Michel Bastit, Dijon

En savoir plus...

Le mardi 1 avril 2014

Hommages et Témoignages - Mère Catherine prieure

A la mémoire du Père Albert Patfoort

Après un séjour de vacances d'été (août 2012) où le Père Albert a retrouvé la santé et à la demande de Sour Clara (Filles de la Charité), nous, sours dominicaines de Marie Immaculée, sommes venues à la maison de retraite Catherine Labouré, ure Reuilly, dans Paris 12ème pour ramener le Père Albert dans notre couvent àAmbert (63) le 21 décembre 2012.

Malgré un voyage bien pénible en voiture, le père a gardé les yeux ouverts tout au long pour découvrir tout ce qui se passe sans le moindre signe de fatigue.

Le lendemain de son arrivée, nous avons fait appel à un nouveau médecin pour une visite. A notre étonnement, le père le saluait en allemand et le médecin de lui répondre dans la même langue ! Quelle intuition ! Nous avons ainsi découvert

En savoir plus...

Le mardi 1 avril 2014

Hommages et Témoignages - Xavier Caquineau

Père Albert,

J'aime me souvenir de ces moments passés chez nous à Chartres avec le Père Kim à Lèves au bord de l'Eure ou à l'atelier des vitraux, où votre rire et vos « saluts ! » joyeux et sonores emplissaient souvent de gaîté le jardin ou la petite promenade en cours.

Ou encore les visites à Saint-Paul de Vence, à Saint Eloi à Paris, aux Editions du Cerf. Et aussi à ces moments heureux à la maison de Catherine Labouré, où, secoué avec douce amitié et belle fermeté par le Père Kim, il fallait sortir au grand air, emmitouflé et coiffé d'un bonnet de laine noir. Nous vous roulions vers la Vierge dans le jardin, et là, devant elle, la vigueur de votre voix à travers les Ave Maria, en latin bien sûr comme à Rome, traduisait votre hommage de tendresse à Notre-Dame et nous entraînait à la paix de la prière toute confiante.

Mais il ne fallait pas non plus oublier le bon vin choisi avec qualité lorsqu'il s'agissait de fêter sérieusement un événement !

En savoir plus...

Le mardi 1 avril 2014

Hommages et Témoignages - Eudes d'Orléans

Très Cher Père,

Les photographies du Père Patfoort me touchent beaucoup. Son sourire toujours présent me bouleverse. Il est toujours présent à notre cœur.

L'amitié que vous aviez pour lui est très belle. Je me souviens encore de cette messe et de ce déjeuner passé tous les trois ensemble.

En savoir plus...

Le mardi 1 avril 2014

Hommages et Témoignages - Bernard Geyler

Cher Père Kim,

C'était le 11 avril, nous étions à Ambert. Vous, le Père Thomas, et moi entourant le Père Albert de notre présence dans ce magnifique couvent animé par cette si généreuse et merveilleuse sœur Catherine.

J'étais heureux de la savoir en de bonnes mains. Jaloux aussi, car je pense que nous n'aurons pas, le moment venu la chance d'être si bien entouré. Nous ne savions pas que nous ne le reverrions plus sur cette terre et dans cette vie.

Le Père Albert s'en est allé, rejoindre Dieu.

Cela doit être très douloureux pour vous, vous qui avec un regard de profonde affection l'avez « boosté », entouré, aimé. Vous avez fait l'unanimité, vous étiez un ange pour lui.

En savoir plus...

Le mardi 1 avril 2014

Hommages et Témoignages - Joël Damase

Père Albert,

Votre sourire, votre accueil, même au bord de l'inconscience des tous derniers moments imprégnaient tellement votre âme et votre cour qu'ils restent gravés toujours présents sans défaut au fond de notre conscience, dans notre regard, dans nos yeux. Penser à vous, tire de nous spontanément un mot qui vous caractérise : « Bienheureux ».

En savoir plus...

Le mardi 1 avril 2014

Hommages et Témoignages - Père Jean Courtes-Lapeyrat

Elévation !

Hommage au Père Albert Patfoort

Nous nous sommes connus le jour de la Sainte Catherine Laboure à la maison de retraite de la rue de Reuilly à Paris dans le 12ème. Ce 28 novembre 2011 quand j'arrive pour célébrer la messe, le Père Albert est dans le choeur avec un autre dominicain que je ne connais pas. « Qui êtes-vous ? »... «Je suis le Père Kim ». «Vous êtes le peintre ? » « Oui » « Vous restez déjeuner ? » « Oui. » Quelle joie ! J'avais déjà lu quelques articles sur lui, ses peintures et ses vitraux. L'occasion était superbe. Après le repas, nous sommes allés visiter Saint Eloi juste en face. De nombreuses fois il viendra avec le Père Albert pour prier. Il commençait le Notre Père et le Je vous salue Marie et le Père Albert continuait. J'ai vu de mes yeux le miracle d'un accompagnement régulier et réussi. Le Père Albert revivait, il était heureux, il riait, il avait 98 ans !

En savoir plus...

Le mardi 1 avril 2014

Hommages et Témoignages - L. Hortefeux

Père,

Me permettez-vous à propos du Père Albert de vous adresser d'abord des remerciements. Nous sommes heureux mon mari et moi-même, d'avoir croisé son regard angélique, d'avoir apprécié son sourire si humain avec une pointe de divin et d'avoir pu lui offrir un vin qui lui plaisait... ceci grâce à vous.

Remerciements aussi de vous avoir rencontré avec lui dans de si nombreuses manifestations. Il est si rare dans notre société occidentale de pouvoir admirer l'attention prêtée à les personnes âgées et vous nous avez touché profondément par votre attitude avec lui... de cet exemple nous vous remercions aussi.

Par contre, nous nous doutons que grande doit être votre peine malgré la foi en sa résurrection à la suite de celle du Christ : comme nous aurions voulu être à vos cotés samedi !

En savoir plus...

Le mardi 1 avril 2014

Hommages et Témoignages - Patrice Callies

Evoquer le père Albert, c'est forcément pour moi parler du père Kim et de son neveu Pascal (neveu du père Kim En Joong).

Depuis octobre 2005 et ma première rencontre avec le père Kim au couvent de l'Annonciation, puis l'arrivée de Pascal dans notre famille, j'ai appris et pu vérifier les liens importants qui les unissaient.

Quand Pascal est venu faire ses études secondaires en France dans mon établissement sous tutelle dominicaine, le père Albert avait tenu à le visiter en compagnie du père Kim dans la classe de 6ème que Pascal avait intégrée en janvier

En savoir plus...

Le mardi 1 avril 2014

Hommages et Témoignages - Maurice Brivot

Témoin, oui, je le suis. Quel bonheur de l'être pendant un grand nombre d'années !

Père Albert, très souvent vous étiez le Papa du Père Kim En Joong, plus souvent encore vous deveniez le fils de ce même Père. Quel exemple, dans l'amour de Saint-Paul, la charité, l'humilité parfaite sous le contrôle divin !

Merci au ciel de me laisser croire que j'étais utile.

L'Art (Père Kim), la qualité de vie, soudent ce passage. Tout n'est qu'Amour pour reprendre le nom de l'Apôtre cité ci-dessus.

En savoir plus...

Le mardi 1 avril 2014

Hommages et Témoignages - Christine Keller

Au P. Albert Patfoort i.m.
« Ce vitrail m'aspire » - Brioude 2009

Ascension d'églantines
et un léger souffle
frôle les fenaisons :

l'âme

En savoir plus...

Le mardi 1 avril 2014

Hommages et Témoignages - Michel et Gisèle Pontier

En juillet 2007, il nous a été donné d'effectuer avec le Père Kim un long parcours qui nous a conduit du chantier de la basilique de Brioude à une exposition du Père à Issoire et enfin, après un passage dans nos Pyrénées Orientales, à une présentation du Père dans la cathédrale d'Albi. Le Père Albert Patfoort était aussi de ce périple et c'est ainsi que, vivant côte à côte toues les heures de toutes ces journées, nous avons découvert le Père Albert et finalement être subjugués par lui.

Le Père Albert, physiquement ralenti par l'âge, vivait en paix la fin qu'il savait proche de sa vie sur cette terre et s'en remettait entièrement pour tous les aspects de cette vie - tenues vestimentaires, alimentation, moments de repos, détails de

En savoir plus...

Le mardi 1 avril 2014

Hommages et Témoignages - Elisabeth et Georges Rouzaire

Quelques passages à Brioude...

Nous avons accueilli le père Albert Patfoort chez nous à plusieurs reprises quand il accompagnait le Père Kim En Joong. Il est venu pour la première fois à Brioude en juillet 2007 pour découvrir cette ville et la basilique Saint-Julien, et pour participer à l'inauguration d'une exposition de toiles, vitraux et céramiques du Père Kim dans la ville voisine d'Issoire. Il participa effectivement puisque après le discours du Maire et la réponse de l'artiste, les deux dominicains chantèrent ensemble l'hymne à Saint Dominique, devant un public un peu surpris de cette conclusion inattendue... A 95 ans, le Père Albert avait encore une démarche alerte, il s'intéressait à tout et écoutait avec attention et obéissance...

Le Père Albert était aussi présent lors de la bénédiction des vitraux de la basilique le 29 juin 2008. Il concélébrait la messe solennelle présidée par le Cardinal Danneels et Monseigneur Bricard.

En savoir plus...

Le mardi 1 avril 2014

Hommages et Témoignages - Jean-Jacques Ladet

Père Kim,

J'apprends avec beaucoup de tristesse ce matin le décès du Père Albert Patfoord.

Je garde en mémoire la trace de son passage en Mairie de Mably lors du vernissage des vitraux et des oeuvres que vous avez bien voulu me confier.

En savoir plus...

Le mardi 1 avril 2014

Hommages et Témoignages - Werner Hauck

Le père Albert et le père Kim deux amis serviteurs de la Lumière

Quand je pense au père Albert, je le vois tout d'abord dans la crypte de la cathédrale de Chartres, célébrant avec le père Kim la messe pour un de mes amis décédé quelques jours auparavant...

La chapelle était inondée par la lumière du jour transfigurée par les vitraux de Kim En Joong. A cette époque, le père Albert était déjà dans un autre monde, mais, tout à fait capable de concélébrer la messe avec l'assistance discrète et empreinte du respect touchant du père Kim ; le visage du père Albert rayonnait d'une joie douce et merveilleusement légère comme si elle avait des ailes et, de ses yeux, émanait une lumière absolument pure, comme libérée de toute pesanteur terrestre.

Je n'oublierai jamais l'image des deux amis, unis dans la louange du Seigneur qui semblait répondre à la lumière céleste.

En savoir plus...

Le jeudi 1 novembre 2012

Servane de Layre-Mathéus

Merci Père pour ce souffle d’inspiration et cette attentive amitié qui nourrit nos efforts.

Après une première découverte des toiles de ce moine dominicain et artiste en 2002, lors d’une exposition dans les locaux des Editions du Cerf, avenue de La-Tour-Maubourg, à Paris , nous avons été invités au couvent de l’Annonciation, rue du Faubourg Saint-Honoré, pour admirer des grands formats, descendus pour l’occasion de l’atelier du peintre, situé sous les toits du couvent, là où aujourd’hui encore, il vit et travaille.

Les entretiens portent très vite sur Chartes où Kim En Joong s’initie aux techniques du vitrail au Centre International du Vitrail et dans les Ateliers Loire, à Lèves. Tout naturellement, la splendeur des vitraux de la cathédrale est évoquée par le Père qui nous confie : « C’est la beauté de ces vitraux qui nourrit mon inspiration, par leurs couleurs et leur lumière, et c’est là que j’aime me recueillir… ».

Découvrant les problématiques liées à la restauration et la sauvegarde ces splendeurs et la mission de l’association Chartres, sanctuaire du Monde pour la recherche des financements aux cotés de l’Etat ; il ne peut s’empêcher d’éprouver une grande émotion et murmure : « je ne savais pas ! » Puis après un temps de silence : « Je vais essayer de vous aider pour Notre-Dame de Chartres ». Ce qui fut dit, ce jour d’automne 2002, devint peu à peu réalité.

En savoir plus...

Le lundi 1 mars 2010

Kim Dae Joong

En savoir plus...

Le vendredi 12 décembre 2008

Monseigneur Godfried Danneels

Car le vitrail élève la matière – pensons au sable lui-même chauffé jusqu’à la splendeur du verre – loin au-delà de ce qu’elle est par nature. Le vitrail se met entièrement au service de la lumière. Celle-ci métamorphose, transfigure le verre en image de Dieu et de sa beauté. Dieu « prend chair » dans le vitrail grâce aux mystérieuses épousailles de la matière et de la lumière.

Et le soleil traversant le vitrail d’une église transforme et métamorphose à son tour toute l’assemblée liturgique, qui va être revêtue du rose de l’aurore, de la splendeur du midi, et du feu du coucher de soleil. Le soleil, lui aussi, se met au service du beau et de Dieu.

Sois loué, Seigneur, pour le soleil et pour les matins et pour les soirs, pour les couleurs et pours les formes. Tu jettes sur nous toutes les couleurs, tu nous enveloppes du manteau de ta beauté. Et sois loué aussi, Seigneur, pour celui qui est le « paranymphe » de ces noces de la lumière et de la matière : le père Kim. Ce visiteur du « beau » est également ton serviteur et un serviteur de nous tous. Loué sois-tu pour lui et pour son œuvre."

Cardinal Godfried Danneels,
Archevêque de Malines-Bruxelles
Malines, le 9 décembre 2008

En savoir plus...

Le mardi 30 mai 2000

Fr. Timothy Radcliffe o.p.

Mon Cher Frère Kim

Avec joie j’ai reçu la nouvelle de ta disponibilité pour laisser un échantillon de ton œuvre d’art dans notre salle capitulaire dont tu connais très bien la valeur historique. Dans cette salle, il nous est dit que notre Père Saint Dominique a donné l’habit à Saint Hyacinthe de Pologne et à son frère le Bienheureux Ceslas.

En savoir plus...

Le vendredi 27 octobre 2000

"Lumières et couleurs" documentaire de Kiki Gauthier (1999-2000)

Pendant dix-huit mois, la réalisatrice Kiki Gauthier, filme le Père Kim en Joong des peintures de Saint-Paul de Vence aux vitraux de la Cathédrale d'Evry.

Dans ce documentaire vous reconnaitrez, des personnes qui ont comptées ou comptent encore dans le parcours artistique du Père Kim : Jean-Louis Prat, le Père Albert Patfoort, le Père Damien Avril et les Ateliers Loire. 

En savoir plus...

Le mardi 30 janvier 1996

Julien Green

Au cours des années 1980, après avoir lu plusieurs de ses livres, Kim En Joong fait la rencontre de Julien Green. Entre les deux artistes que rien ne rapprochait que leur foi en Dieu, s’établit une relation de connivence. L’écrivain fermé sur lui-même trouve auprès du Père Kim l’issue vers l’univers plus rayonnant de la foi.Entre les deux artistes que rien ne rapprochait que leur foi en Dieu, s’établit une relation de connivence. L’écrivain fermé sur lui-même trouve auprès du Père Kim l’issue vers l’univers plus rayonnant de la foi.

Kim le rencontrera souvent et restera son confesseur jusqu’au dernier jour où il lui apporte l’Eucharistie.

En savoir plus...